Comprendre le système judiciaire des États-Unis en un clin d’oeil

Voici une visualisation synthétique du système judiciaire (la structure des tribunaux et chemins d’appel) aux États-Unis.

Ce schéma représente l’imbrication et la distinction entre le système fédéral et le système étatique. Vous remarquerez la supériorité de la Cour suprême, le tribunal de dernier recours.

Il peut être utile de comprendre ce système et son rôle comme pouvoir censé contrebalancer le pouvoir exécutif dans le contexte des nominations judiciaires du Président Donald Trump.

Shéma du système judiciaire aux États-Unis

 

 

Michael Stambolis-Ruhstorfer

Maître de conférence en études américaines à l'Université Bordeaux Montaigne // Docteur en Sociologie de l'University of California Los Angeles (UCLA) et de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS)

More Posts - Website

Parution : La loi et le genre (Stéphanie Hennette-Vauchez, Marc Pichard et Diane Roman, dir.).

arton3641

Présentation de l’éditeur :
« Concept mobilisé depuis de nombreuses années dans la plupart des sciences humaines et sociales, le genre n’a guère suscité l’intérêt des juristes français. Le contraste avec les pratiques étrangères étonne, d’autant plus qu’il est un outil fondamental pour l’étude du principe d’égalité qui innerve l’ensemble des branches du droit. L’objet de cet ouvrage est de passer des pans entiers du droit français au crible de l’analyse de genre afin d’identifier la place du droit dans la construction – ou la remise en question – des rapports sociaux de sexe.
Le pouvoir, et son arme principale qu’est le droit, saisit, classe et discipline les individus. Le choix de prêter une attention particulière à la différence des sexes, et ce dès la naissance, par l’inscription à l’état civil – alors que d’autres catégorisations sont considérées comme non pertinentes sinon taboues – révèle la dimension culturellement construite et socialement performative du genre.
Penser avec le concept de genre, c’est penser les mécanismes de pouvoir et de domination – et, pour le juriste, mesurer comment ils sont entérinés ou, au contraire, déjoués et corrigés, par la norme de droit. La persistance du plafond de verre et des inégalités salariales, l’appréciation du comportement de la victime d’un viol, de la responsabilité de la femme enceinte à l’égard du foetus qu’elle porte ou de la légitime défense invocable par une victime de violences domestiques, illustrent l’acuité et la complexité des enjeux. »

 

Stéphanie Hennette-Vauchez, Marc Pichard, Diane Roman (dir.), La loi & le genre. Études critiques de droit français, Paris, CNRS Éditions, 2014, 800 p., ISBN : 978-2-271-08207-7.

 

Arthur Vuattoux

Université Paris 13 - IRIS

More Posts

Les législations en matière de procréation médicalement assistée et de gestation pour autrui. Un rapide état des lieux

À l’heure où des mouvements de défense de la famille dite « traditionnelle » manifestent leur opposition de principe à des législations ouvrant la Procréation médicalement assistée aux couples de femmes ou à des législations autorisant la Gestation pour autrui (et même sa reconnaissance pour les couples y ayant eu recours à l’étranger), les infographistes du journal Le Monde publient un état des lieux des législations en la matière, en Europe et dans le monde.

Un état des lieux à consulter ici.

Arthur Vuattoux

Université Paris 13 - IRIS

More Posts

Médias et sentencing

France Culture consacrait l’une de ses émissions, cette semaine, à une recherche en cours au sujet de l’impact des médias sur l’acte de juger. La problématique de cette recherche renvoie au domaine du sentencing, émergent dans les sciences sociales françaises (1).

Les premiers résultats de cette recherche sont présentés par Arnaud Philippe (recherche réalisée en collaboration avec Aurélie Ouss).

Une émission à réécouter ici :

(1) VANHAMME, Françoise, BEYENS, Kristel, 2007. « La recherche en sentencing : un survol contextualisé », Déviance et société, vol. 31, n° 2, p. 199-228.

Arthur Vuattoux

Université Paris 13 - IRIS

More Posts

Masculinités. Enjeux sociaux de l’hégémonie.

 

 

arton235

 

« Articulant théorie et récits de vie, Raewyn Connell dessine une cartographie complexe et nuancée des masculinités. Elle met au jour l’existence, au sein de l’ordre de genre, d’une masculinité hégémonique qui vise à assurer la perpétuation de la domination des hommes sur les femmes. Contre tout masculinisme, Connell nous montre que la masculinité hégémonique, sans cesse ébranlée et mise à l’épreuve dans le vécu des hommes, n’est ni définitive ni le seul schéma de masculinité disponible. On ne peut alors l’analyser sans s’intéresser à ses pendants, les masculinités complices, subordonnées ou encore marginalisées.

Ces textes choisis de la sociologue australienne, présentés par Meoïn Hagège et Arthur Vuattoux, démontrent que les études sur les masculinités peuvent nous servir d’outils concrets, que ce soit pour ménager un espace des masculinités possibles hors de l’hégémonie ou pour prendre à bras le corps la question de la lutte contre le VIH/sida » (présentation de l’éditeur)

Arthur Vuattoux

Université Paris 13 - IRIS

More Posts